etape sanfloraine

Compte-rendu de la 11ème édition


En l'absence de son Président, André Pezet, hospitalisé suite à une mauvaise chute de vélo, les membres du Comité d'organisation de l'Etape Sanfloraine et toute l'équipe de bénévoles (environ 200 signaleurs sur les parcours et 60 personnes sur site) avaient mis les bouchées doubles afin d'assurer le bon déroulement de l'édition 2011.


Si les organisateurs pressentaient une baisse de fréquentation due à l'organisation de l'Etape Mondovelo en Auvergne quelques semaines auparavant (Issoire-Saint-Flour, le 17 juillet), il n'en fut rien puisque c'est au total 815 cyclistes qui ont participé à cette 11ème édition, parrainée une nouvelle fois par Bernard Hinault.

Dés le samedi, 65 courageux se sont élancés à l'assaut de la Ville-Haute sous un soleil de plomb. La "montée des verdures", un contre-la-montre de 1,2km (pour un dénivelé de 95m) a mis les organismes à rude épreuve. A ce petit jeu, c'est Louis Brugerolles qui se hisse sur la plus haute marche du podium en établissant un nouveau record de l'épreuve en 3'38.

Le lendemain, sur la ligne de départ Avenue de la République, ils étaient 750 à franchir le tapis, déclenchant au passage la puce électronique de leur plaque de cadre.


5 parcours au choix : 57km, 114km ou 151km en cyclosportif, et 45km ou 79km en cyclotouriste.

Beaucoup d'effervescence sous l'arche à quelques instants du départ. Les fans et les photographes se pressent : Bernard Hinault est aux avant-postes, toujours souriant et disponible. Les dernières recommandations sont données par Guy Delpuech, adjoint au Maire en charge des sports de la Ville de Saint-Flour et voilà, à 9h pile, tout s'emballe : les motos et les voitures de direction démarrent en premier, suivies de ce long ruban multicolore cher à notre Président.

Ça y est, c'est parti ! Après des mois de préparation, le moment paraît bien trop court aux yeux des organisateurs qui regardent les coureurs s'éloigner doucement.

Puis c'est au tour des randonneurs à pied : composé en grande majorité de compagnes de coureurs, le peloton démarre pour une promenade d'environ 2h autour de la Cité des Vents accompagnés par les bénévoles de la Retraite Sportive.

Sur le site d'arrivée, les bénévoles n'ont pas une seconde de répit. Tout doit être prêt afin d'accueillir les participants dans les meilleures conditions. Certains sont en poste depuis 6h30 déjà ! Confection des pique-nique pour les signaleurs, préparation des quelques 1000 repas qui seront servis tout au long de la journée, mise en place du ravito, du parc fermé, de la buvette, de l'espace tombola, de l'espace massage... bref, pas le temps de souffler jusqu'à 10h45 et l'arrivée des premiers coureurs.

La journée se déroule ensuite sans problème majeur. Les caprices du ciel rendront cependant la chaussée glissante, provoquant quelques glissades et des petits bobos vite oubliés.

Côté sportif, on retiendra la victoire de Pierre Almeida sur le grand parcours (en 4h32'50), suivi de Peter Pouly et du jeune sanflorain Elie Couderc.
Sur le 114km, c'est Grégory Fulcrand (en 3h23'33), Florent Verne et Mickael Perrier qui constituent le podium.
Enfin, le Cirque de Mallet est remporté par Philippe Gilbert (en 1h43'04), qui termine devant Pierre Pradeilles et Mathieu Faure.

Le protocole se termine, mais la journée est loin d'être finie pour les bénévoles qui doivent remettre le site en état : un dernier coup de collier avant un apéritif et un repas bien mérités.


C'est le moment pour toutes et tous d'avoir une pensée émue pour André Pezet, qui tient cette épreuve à bout de bras depuis 11 ans et à qui nous souhaitons un prompt rétablissement. Son état semble s'améliorer peu à peu et l'on peut se montrer optimiste quant à la suite des évènements.
La soirée se termine dans la bonne humeur avec la traditionnelle tombola des bénévoles. Rendez-vous est déjà donné pour la 12ème édition, avec toujours le même objectif : atteindre le millier de participants !!!...



Partenaires principaux